Le menuisier travaille sur une table en bois très solide et épaisse appelée l’établi. Celui-ci lui permet également de maintenir provisoirement les pièces de bois pour les travailler.

Le menuisier dispose de plusieurs sortes de scies. Certaines lui permettent de couper droit alors que d’autres, comme la scie à chantourner, lui donnent la possibilité de couper en arrondi.

Il est très important que la lame soit bien aiguisée car le menuisier ne doit pas appuyer sur la scie.

Le menuisier utilise différentes sortes de rabots.

La varlope qui rend le bois lisse est particulièrement impressionnante de par sa taille. Elle permet de raboter de grandes pièces de bois. Grâce à sa longueur, elle façonne des surfaces parfaitement planes.

Le serre-joint maintient assemblées deux pièces de bois. Il est très utile pour les coller.

Le menuisier est amené à utiliser des notions de géométrie. Il a besoin pour effectuer des mesures, d’instruments très précis comme le mètre, l’équerre, le compas d’épaisseur, le niveau…

Le serre-joint maintient assemblées deux pièces de bois. Il est très utile pour les coller.

Le menuisier fabrique principalement des portes, des fenêtres et toutes sortes d’objets en bois que lui réclament les clients.

Certains se spécialisent dans la fabrication d’escaliers mais surtout de meubles. L’ébéniste est capable de concevoir et d’assembler un meuble mais également de le rénover.

Pour être esthétique, un meuble ne doit pas avoir de pièces métalliques en dehors des charnières et des serrures.

Pour assembler les différentes parties du meuble, le menuisier taille des chevilles en bois qu’il enfonce avec son maillet et qui doivent s’adapter au diamètre de la cavité.

Sur les meubles, les chevilles sont parfaitement arasées alors que dans les charpentes, elles dépassent largement.

Pour que le bois ne « travaille » pas, c’est-à-dire qu’il ne change pas de volume, il doit être parfaitement sec. Le séchage demande plusieurs années. Il est donc important, pour le menuisier, de se constituer un stock important de bois, qu’il doit renouveler régulièrement.

Salle artisanat

separateur colonne

La grande variété des métiers pratiqués autrefois dans les campagnes est mise en scène :

  • scieur de long
  • sabotier
  • menuisier
  • tonnelier
  • cordonnier
  • vannier

On évoque aussi le travail du chanvre, les maçons migrants et l’évolution des appareils photographiques.